syndrome prémenstruel, SPM, PMS, règles douloureuses, cycle menstruel, douleurs, règles abondantes, crampes, fringales, déprime, ayaliss
Lifestyle

Le Syndrome Prémenstruel

Les règles ou le sujet tabou le plus incompréhensible qui soit. On les vit bien, ou pas. Elles sont là tous les mois, avec leurs bons et leurs mauvais côtés. Pour ma part ça a toujours été un peu compliqué.
Il faut savoir que les règles, c’est pas juste du sang dans ton slip et hop, c’est bon, c’est fini. Non ça va bien plus loin que ça et malheureusement on n’est pas toute logée à la même enseigne. Certaines femmes en souffrent beaucoup plus que d’autres.

*

Le Syndrome Prémenstruel (SPM)

Pendant longtemps, j’ai vécu des journées de déprime sans explications. Impossible de comprendre pourquoi je me réveillais triste. Tout m’agaçait et la seule chose dont j’avais envie était de passer la journée au lit. J’essaye d’être le plus optimiste possible en général, mais ces jours-là, rien n’y fait. Je suis au fond du gouffre. Ca peut paraître exagéré mais à cette tristesse s’ajoute des douleurs physiques: fatigue, courbatures, poitrine douloureuse, maux de ventre… et j’en passe.

*

L’aspect cyclique

J’ai mis du temps à me rendre compte que cet état était cyclique. Puis j’ai remarqué que ça m’arrivait toujours quelques jours avant mes règles. Heureusement j’ai des cycles assez longs, qui me permettent d’avoir 3 semaines de répit. Mais 3/4 jours avant, je sens que mon appétit est décuplé, mes nerfs à vif (ne vous aventurez pas à piquer dans mon assiette haha) et extrême fatigue. Bien sûr, ça continu pendant les règles sinon c’est pas drôle. J’ai toujours eu l’impression de faire partie de ces personnes qui n’ont pas une barre d’énergie à 100%, comme si je démarrais chaque journée avec 80% d’énergie et que ces jours de SPM je n’étais qu’a à peine 60%.

Le syndrome prémenstruel, c’est un ensemble de symptômes physiques et émotionnels qui surviennent quelques jours avant les règles et qui peuvent durer jusqu’à la fin de celles-ci voire même un peu après.

Les causes

Les causes du syndrome prémenstruel sont encore mal comprises. Cela viendrait d’une fluctuation du niveau des hormones de progestérone et œstrogène. Les œstrogènes provoquent le gonflement de la poitrine, la rétention d’eau (coucou la cellulite). Ces symptômes sont normalement atténués par la progestérone. Sauf qu’en seconde partie du cycle, après l’ovulation donc, la progestérone baisse en l’absence de grossesse et donc c’est pump it up pour tes œstrogènes et coucou le SPM. Les fluctuations de ces hormones sont perçues par le cerveau et peuvent impacter sur la sécrétion de sérotonine (l’hormone du bonheur). Ce qui pourrait expliquer les symptômes psychologiques.

*

Comment je gère le SPM chaque mois

Tous les mois sont différents. Parfois le SPM se manifeste juste par une journée un peu morose. D’autres fois, c’est 1 semaine où je ronchonne, je pleure sans raison et je suis tellement à fleur de peau que ça frôle l’hypersensibilité et j’ai faim, mais qu’est ce que j’ai faim! Ca par contre c’est tous les mois pas de soucis haha.

Mais j’ai également remarqué que lorsque je m’entoure de personne calme, zen et bienveillante, mon SPM me bouffe un peu moins le cerveau. Donc si je peux vous donner un conseil ce serait celui-ci: entourez-vous de personnes qui vous font du bien! Ils sont déjà indispensables dans nos vies de façon générale, mais ces jours là, où vous ne pouvez pas contrôler votre psyché, c’est le moment de les avoir encore plus près de vous!

*

Et l’alimentation dans tout ça?

J’ai un rapport à l’alimentation assez compliqué et ces périodes-là sont d’autant plus difficiles à gérer. Je suis une bonne vivante, j’aime boire et manger et j’ai parfois des difficultés à me restreindre. J’essaye donc de manger un max de fruits et légumes et de boire beaucoup d’eau. J’avoue, boire de l’eau c’est pas mon fort, mais j’essaye! Je mange relativement équilibré, mais ces jours là c’est compliqué. Même si je sais qu’il faudrait manger des glucides à IG bas, limiter les sucres etc… Je fais au mieux, comme je vous ai dit dans un autre article, je ne suis pas parfaite, loin de là. J’essaye juste de faire en sorte à être en bonne santé!

Et vous, comment vivez/gérez-vous votre SPM?

Ayaliss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *